Tests d’exposition de résine, utiles ou non ?

Score du Deal+1
Score du Deal+1

Récemment, LIQCREATE a contacté NOZZLER pour tester des résines de leur gamme, dans l’optique principale d’avoir des temps de référence pour communiquer sur leur site. Ils vont donc pouvoir ajouter des temps de référence pour la PREMIUM WHITE, la PREMIUM MODEL et la PREMIUM WHITE, avec des temps sur ELEGOO MARS 3, LONGER ORANGE 4K, LONGER ORANGE 30 et QIDI SHADOWS 5.5S (avec écran LCD et écran MONO).

Pourquoi faire vos propres tests ?

Ces temps de référence sont utiles pour les makers, afin de pouvoir débuter rapidement en utilisant une nouvelle résine. Mais aucune imprimante n’étant identique à une autre et les paramètres (température par exemple) n’étant pas forcément identiques, je vous recommande de pratiquer vos propres tests.
C’est effectivement le seul moyen de passer à une impression réussie à une très bonne impression.
En effet, faire vos propres tests vous permettra de déterminer, pour une température donnée, les temps mini et maxi d’exposition correspondants à votre imprimante! Ce qui vous permettra d’adapter plus facilement le temps en fonction des pièces et de leur géométrie. Un test permettra d’avoir un temps juste et donc de limiter les échecs: en somme un incontournable pour seulement quelques millilitres de résine utilisés!

Comment faire vos tests d’expositions résine ?

Pour faire vos tests, il vous faut utiliser un fichier de test dédié, ce peut être une pièce fétiche que vous appréciez, ou une pièce proposée spécifiquement. C’est mon cas! Avant j’utilisai le PHOTONSTERS XP2 VALIDATION MATRIX, mais désormais je lui préfère le PHROZEN XP2 FINDER V2, que je trouve plus “lisible”, étant plus épais, mais gardant toujours un temps raisonnable d’impression. Suivant l’imprimante et les paramètres de test, il faudra de 8 à 20 minutes pour faire un test.
Pour ma part, une fois le temps de référence obtenu, je peux, suivant les pièces à imprimer, doubler le test avec l’AMERALABS TOWN, plus consommateur et plus long à imprimer.

test exposition resine
test exposition resine

Pour procéder au test, rien de plus simple, j’ai utilisé mon slicer préféré (ChituBox / ChituBox PRO).
Le STL XP2 Finder V2 est positionné à plat, et j’utilise en paramètres standard 4 couches de base, avec un temps d’exposition de 10 fois le temps d’exposition normal. A plat, donc sans support afin de gagner du temps.

image 1
Après avoir slicé le fichier de test, le bouton “parameter manager” permet d’ouvrir une fenêtre pour changer le temps d’exposition, il suffit alors d’enregistrer le fichier.

Je slice ensuite tous les fichiers :
– pour les imprimantes mono, par exemple, je vais de 0.7s à 4s, ce qui permet de couvrir des résines rapides, au plus lentes (noires ou souples par exemple)
– pour les imprimantes LCD, de 7s à 16s

Les fichiers slicés pour chaque imprimante sont placés sur la clé USB dédiée, ce qui permet de faire les tests à volonté.

image 2
Exemple pour la Mars 3, avec les fichiers slicés par pas de 0.1s

Il suffit alors de partir d’un temps de référence (dispo sur l’emballage, utilisé par un maker sur un groupe FB, un fichier de test ou la page du fabricant) et d’imprimer le test au temps correspondant.
Ensuite, il faut “lire” / “interpréter” le résultat:
– si le résultat est bon, coup de chance, y a plus qu’à noter le temps sur la bouteille ou sur un fichier, et de l’utiliser
– si le résultat n’est pas satisfaisant, il faut retester à la hausse ou à la baisse, jusqu’à trouver le bon temps, en fonction de la “lecture” de votre test.

Pour ma part, en monochrome, j’utilise des pas de 0.1s:

  • Si il manque quelques éléments, sur l’impression de test, je rallonge le test de 0.1s
  • si il manque beaucoup d’élément, pour gagner du temps, je peux passer directement à 0.5s de plus
  • Si tous les éléments sont présents, suivant la finesse du résultat, je reteste en diminuant le temps de 0.1s.

    Une fois le temps idéal déterminé, je le note sur la bouteille (et dans un fichier de référence).
    Pour ma part, le temps reste fixe suivant les conditions de températures, car je fais mes tests à 26°c, et l’utilisation de PTC fixés sur les VAT me permet d’avoir une température stable de la résine et donc de ne pas avoir de variation.
    Et en fonction des impressions, je peux malgré tout l’allonger légèrement pour garantir une bonne impression: un gros fichier, en fonction du besoin de support…

Donc, n’hésitez plus… Perdez un peu de temps à faire des tests, ce sera plus constructif que de poser la question à un maker sans connaitre ses conditions d’impression.

Voilà, j’espère que celà vous aidera à obtenir de belles impressions, n’hésitez pas si vous avez des questions!

Article blog réalisé par Fitzgérald Duchemin

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

NOZZLER
Logo