Test de la Mingda Magician X

Mingda Magician X

Salut à toutes et tous, fidèles makers et lecteurs de notre site internet, et je sais aussi que vous nous suivez pas mal sur nos réseaux sociaux.
J’ai le plaisir aujourd’hui de vous retrouver pour le test d’une petite pépite, la Mingda Magician X.

1 – Présentation :

Je connaissais Mingda avec des imprimantes gros volumes depuis 2011/2012. Puis en 2021, ils ont sorti la Mingda Magician X, sur une campagne Kickstarter, ce qui à ce moment, m’a incité à suivre cette marque, puis à les contacter pour enfin vous présenter leur Magician X. Vous savez que parfois j’ai tendance à m’enflammer pour une imprimante mais là … si j’avais dû en faire une, concevoir une cartésienne et bien on est vraiment proche de ce que j’aurais aimé sortir pour les makers ! C’est vous dire! Mais découvrons là ensemble :

2 – Caractéristiques :

Retrouvez l’unboxing/build sur notre chaine Youtube.

Bref résumé : nous sommes sur une architecture cartésienne, c’est-à-dire à plateau mobile d’avant en arrière, et munie d’un extrudeur en direct drive.

Quelques points techniques :

  • Volume d’impression : 230x230x260mm
Mingda Magician X image24
  • Dimensions de l’imprimante : 460x415x546mm
  • Poids net : environ 7.4Kgs
  • Direct Drive dual gear
Mingda Magician X image16
  • Capteur de fin de filament intégré à la tête 
Mingda Magician X image11
  • Nivellement automatique en 16 points: comme sur la CR-6 SE, c’est la buse qui vient faire contact avec le bed, donc pas de BLTouch ou clone de ce genre.
Mingda Magician X image14
  • Double motorisation pour l’axe Z, avec synchronisation par courroie
Mingda Magician X image9
  • Tendeurs de courroies pour les axes X et Y
Mingda Magician X image1
Mingda Magician X image5
  • Boîte à outils intégrée au châssis
Mingda Magician X image10
  • Plateau type ultrabase chauffant 24v, avec une alimentation sécurisée par deux vis et un embrochage solide
Mingda Magician X image17
  • Électronique embarquée dans la base de l’imprimante
  • Carte mère 32bits avec drivers silencieux
  • Reprise d’impression en cas de coupure
  • Tête fullmetal (buse de 0.4)
  • Écran couleur tactile de 3.5″
Mingda Magician X image1
  • Température max de buse ≤260°c
  • Température max de plateau ≤110°c
  • Vitesse recommandée entre 50-80mm/s
  • Lecture des fichiers via clé USB, Carte SD ou USB-C
Mingda Magician X image19
  • Temps de chauffe pour la buse de 20° à 210°c : en moins de 2 minutes
  • Temps de chauffe pour le plateau de 20° à 60°c : entre 4 et 6 min
  • le porte bobine fourni peut se placer à droite ou à gauche avec un système de clip assez pratique, c’est comme vous voulez :
Mingda Magician X image8
Mingda Magician X image12

L’axe Z est synchronisé pour plus de précision: un moteur de chaque côté et une courroie de synchronisation en haut de l’arche:

Mingda Magician X image9

En ce qui concerne le montage il n’y a que 6 vis à mettre, la Magician X est donc montée en quelques minutes.

Mingda Magician X image22

Vous aurez un kit fourni avec la machine : 

  • Un échantillon de filament : 250g de filament blanc
  • Le manuel d’utilisation : détaillé et en couleur, mais bon rien de bien compliqué, l’avantage c’est qu’il vous explique à la fin comment créer le profil de la machine sous Cura.
  • Le support de bobine
  • Les vis de montage
  • Le couvercle de la boîte à outils
Mingda Magician X image7
  • Une carte SD
  • Un tube PTFE
  • Une buse supplémentaire
  • Le câble d’alimentation
  • Une clé plate
  • Un ensemble de clés Allen

Pour moi il manque juste – et je trouve ça dommage – un cable “USB C”, car perso si je n’avais pas eu une tablette Android à la maison, j’aurais été obligé d’acheter un câble dédié. Pour le prix, un câble USB C serait franchement bienvenu. Mais c’est un détail.

Je vous met en lien le Manuel de Montage.

Alors, pour résumer tout ça, la Magician X de Mingda c’est donc : une belle imprimante cartésienne, avec un design compact et sympa, un système de nivellement automatique ( le bed ne dispose donc pas de vis de serrage!), un dual-Z synchronisé, un plateau chauffant avec un revêtement hyper-collant (je n’ai pas encore testé le flex dessus mais j’ai peur d’arracher le bed tellement c’est adhésif, mais vous retrouverez mes essai du TPU – FLEX – sur ma chaîne TikTok), un extrudeur direct drive de type BMG, un détecteur de fin de filament (que d’ailleurs vous pouvez désactiver), un bel  écran tactile de 3,5’ , une boîte à outils un peu maladroitement placée sur le dessus mais spacieuse, mais surtout ce qu’on va retenir : c’est le silence … quasi absolu, moins de 50 dB, c’est incroyable.

J’allais oublier de vous parler des nappes, sécurisées par un branchement efficace, corrigeant les erreurs qu’avait fait Artillery.

Mingda Magician X image15

3 – Les Prints :

Tous sont réalisés en 0,2, avec une vitesse de  40 mm/s pour les paroies extérieures, et 50mm/s pour les paroies intérieures et le remplissage. Evidemment j’ai calibré la machine avant toute chose, sauf les premiers prints ci dessous, ceux qui étaient sur la carte SD fournie :

Mingda Magician X image21
Mingda Magician X image4

On voit clairement que la machine n’a pas été calibrée à la sortie d’usine.
Donc après calibration de la Mingda Magician X, ça donne ça :

Cell en Ice Glassy Green et socle en PETG recyclé de chez Azure Film :

Mingda Magician X image18
Mingda Magician X image2
Mingda Magician X image13

 Et comme je ne sais jamais ou je pose mes lunettes : 

Moaï port lunette en PLA Rouge de chez Capifil :

Mingda Magician X image23
Mingda Magician X image6
Mingda Magician X image3

4 – Alors, que vaut la Mingda Magician X :

C’est une excellente machine, idéale pour débuter.

J’aurais aimé un système de LED comme les Artillery, sous la tête, car elle est extrêmement massive et on ne voit pas vraiment ce qu’il se passe lors des premières couches, et c’est toujours un peu angoissant.

Positive
  • Direct Drive
  • Double moteur en X + Synchro
  • Carte mère 32 bits avec drivers silencieux
  • Écran tactile couleur
  • Montage facile, rapide et clair
  • le compartiment à outils
  • Extrème adhérence du bed ! 40-50° max suffisent !
Negatives
  • tête bien trop volumineuse qui empêche de voir ce qui se passe lors des premières couches, d’où le second point négatif
  • manque d’un éclairage LED type Artillery ou CR-6 SE au niveau de la tête
  • attention c’est du Direct Drive, si vous n’avez pas l’habitude je vous donne mes valeurs de base : 3 mm pour 60 mm/s.
  • Les températures rentrées dans le préchauffage sont délirantes : 70° pour le PLA, donc remplacez les directement par les valeurs dont vous avec l’habitude via le menu de l’écran de contrôle.

Bref, nous enchaînons les bonnes surprises depuis le début 2022 sur Nozzler, mais la Mingda Magician X je la classe en deuxième position derrière la Fokoos Odin F5 en ce qui concerne les cartésiennes. Je pense sincèrement que vous pouvez y aller les yeux fermés, cette machine en a dans le ventre. Bravo à Mingda et son équipe de développement. Je commence à me dire qu’il va falloir que Creality et Artillery se bougent un peu, car avec ces deux concurrents là : Mingda et Fokoos, ils ont du souci à se faire.

Merci à Nozzler et à Mingda de m’avoir fait confiance pour ce test, merci aux designers et concepteurs, toujours plus nombreux à nous proposer des STL sur les sites de partages dédiés. Restez connectés sur nos réseaux et notre Insta où nous postons régulièrement nos réalisations avec les matériaux testés sur Nozzler.

Retrouvez moi sur ma chaine TikTiok @guiguimaker , et sur twitter (@Marguiva).

Test réalisé par Guillaume Mercier pour Nozzler.fr

close

RELAX 😎
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières offres directement dans votre boîte mail. Pour en savoir plus, consultez notre Politique de confidentialité.

NOZZLER
Logo